Projet de renforcement de capacités des jeunes en politique

Un constat révèle que la jeunesse qui représente plus de la moitié de la population burkinabè est absente de la vie politique, au niveau nominatif et électif. On peut ainsi se demander s’il n’y a pas un désintéressement des jeunes à la chose politique. Pour contribuer à favoriser l’implication des jeunes en politique, une sensibilisation des jeunes garçons et filles serait nécessaire. En outre, renforcer leurs connaissances sur les enjeux du système politique apparait indispensable, d’où l’intérêt de notre intervention en année électorale.

Photo : Formation des jeunes ambassadeurs de la gouvernance electorale

C’est dans cette optique que l’UNALFA à travers son réseau de jeunes créé dans les villes pilotes du projet Harmonies Citoyennes (Bobo-Dioulasso, Fada N’Gourma et Ouahigouya) pourra contribuer au « Renforcement des capacités des jeunes en leadership pour l’émergence d’une masse critique de jeunes garçons et jeunes filles en politique. » du Programme d’appui au Processus Electoral (PAPE 2), phase 2 » de Diakonia.

C’est grâce à l’appui technique de DIAKONIA et surtout l’appui FINANCIER du bureau de la coopération Suisse, de l’ambassade du Danemark et de l’Union Européenne, que les activités sont menées sur le terrain.

Ce projet pourra contribuer à la régularité et à la transparence du processus électoral à travers une sensibilisation massive avant les élections et un renforcement du cadre institutionnel, une veille citoyenne active durant le scrutin, et en aval, à promouvoir la gouvernance locale. De façon plus spécifique, renforcer la connaissance des jeunes des 13 régions en matière de politiques publiques et de gouvernance, susciter l’implication des jeunes des 03 régions pilotes en politique afin d’en faire de futurs leaders politiques et assurer la visibilité des activités du projet constituent les objectifs de ce projet.

Les activités prévues par l’UNALFA en collaboration avec son réseau de jeunes et de radios sont entre autres :

  • la production et diffusion de microprogrammes sur les droits et devoirs des jeunes et la participation citoyenne à la gestion de la chose publique
  • une formation de trois jours des jeunes ambassadeurs de la gouvernance électorale des 03 régions pilotes couplée avec une journée de formation de formateurs
  • des ateliers de restitution de la formation des ambassadeurs aux jeunes (lycéens, étudiants, jeunes du secteur informel) de leurs localités
  • la création d’un « Espace jeunes leaders » du Faso dans chaque région pilote.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *