Un an après son lancement, premier bilan de FasoMédias

Début mars 2016, s’est tenu à Ouagadougou le séminaire de bilan et perspectives du projet FasoMédias, intitulé « Journalistes et médias pour la démocratie burkinabè : et maintenant, quels objectifs ? »

an1Ce séminaire a réuni une centaine de responsables de médias privés et publics et de journalistes, une dizaine d’associations ainsi que des universitaires, des représentants de partis ainsi que les institutions les représentations diplomatiques concernées par le projet. L’occasion, un an après le début de l’aventure FasoMédias, de dresser un premier bilan.
Le ministre de la communication Rémis Fulgance Dandjinou, ancien directeur de la télévision Burkina Info, a salué dans son discours d’ouverture le caractère « exceptionnel » d’un projet comme FasoMédias qui « offre un modèle dans un contexte où notre pays a besoin avant tout de cohésion ». Il s’est montré satisfait que le projet « prenne en compte aussi bien les médias privés que les médias publics, l’audiovisuel tout autant que la presse écrite et celle en ligne » et qu’il « mette en place des synergie qui vont au-delà des intérêts égoïstes ».

Les journalistes et directeurs de radio, mais aussi des institutionnels et associations comme le Balai Citoyen, se sont félicités des progrès réalisés grâce au projet et de la synergie trouvée autour de la radio FasoMédias FM.
« Nos journalistes sont plus professionnels, plus sûrs d’eux et traitent bien mieux l’information citoyenne. Ça se ressent aussi chez nos auditeurs », a déclaré Simple Téhégohi, directeur de Radio LPC Bobo. « On savait qu’on allait trouver chez FasoMédias FM une information de qualité. Des gens d’une localité, qui captaient deux fréquences, entendaient la même information sur les deux. Ils savaient alors qu’elle était importante et suivaient les émissions ».

Après ce premier bilan, les directeurs de radio, les journalistes, les membres d’OSC et les représentants politiques se sont répartis en deux ateliers de travail afin de plancher ensemble sur la suite du projet FasoMédias.
Le premier groupe a réfléchi à un plan d’action pour la couverture des élections municipales et le second sur les perspectives de collaboration entre médias et médias/OSC pour favoriser la redevabilité des élus. Ces travaux serviront de point de départ aux activités qui seront initiées pour préparer et couvrir les élections municipales et pour renforcer le rôle des médias dans le contrôle citoyen de l’action publique.

Source: http://www.cfi.fr/fr/projet/faso-medias

About admin

Check Also

Visite du Directeur Afrique CFI à l’UNALFA

L’UNALFA a reçu dans ses locaux, ce mercredi 1er juin, une visite de courtoisie du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.